Le Collège Boréal réagit à la suite du Rapport Godbout sur l’avenir du campus d’Alfred

Le Collège Boréal réagit à la suite du Rapport Godbout sur l’avenir du campus d’Alfred

Le Collège Boréal réagit à la suite de la diffusion du Rapport Godbout sur l’avenir du campus d’Alfred

Le Collège Boréal a pris connaissance du Rapport Godbout portant sur l’avenir du campus d’Alfred. À la suite d’une lecture préliminaire du rapport et des recommandations qui s’y retrouvent, les dirigeants de l’établissement se disent préoccupés face à celles-ci, et ce, pour plusieurs raisons.

Rappelons d’abord que lorsque la University of Guelph a annoncé son retrait du campus d’Alfred, en mars 2014, le Collège Boréal a rapidement accepté de prendre la relève pour offrir le programme de Technologie agricole afin de s’assurer que les étudiantes et étudiants qui désiraient s’inscrire à ce programme puissent le faire en toute confiance. Étant donné que la communauté francophone de l’Ontario n’a pas d’autres options en matière d’éducation dans le domaine de l’agriculture en français, il apparaissait essentiel de relever ce défi. Le ministère de la Formation et des Collèges et Universités a d’ailleurs accordé l’approbation de ce programme au Collège Boréal au cours des derniers mois.

Il est aussi important de souligner le fait que le Collège Boréal offre, depuis plus de 15 ans, le programme de Techniques de soins vétérinaires au campus d’Alfred. Ce programme est également offert à son campus de Sudbury.

En ce qui a trait au Rapport Godbout, le Collège croit que les recommandations qui s’y retrouvent peuvent s’avérer difficiles à mettre en œuvre, tant sur les plans financier qu’administratif. Notamment, le Collège Boréal est préoccupé par certaines des recommandations qui porteraient atteinte à l’autonomie respective des deux collèges de langue française. De plus, le Collège est d’avis que les recommandations proposées exigeront des investissements forts importants de la part de la province de l’Ontario alors que d’autres solutions pourraient être mises en place à moindres coûts.

Le Collège Boréal a confiance que les parties impliquées, y compris les instances gouvernementales, prendront le temps de bien évaluer les répercussions potentielles que pourraient engendrer ces recommandations avant de prendre une décision finale. Le Collège Boréal demeure prêt à travailler avec tous les intervenants dans ce dossier pour le plus grand bien de l’Ontario français.

Citations

« Le Collège Boréal a une longue histoire avec le campus d’Alfred puisqu’il y offre le programme de Techniques en soins vétérinaires depuis plus de 15 ans dans le but de combler un important besoin dans la région. Nous demeurons prêts à continuer ce travail en offrant ce programme ainsi que le programme de Technologie agricole au campus d’Alfred dans les années à venir. »

Monique Rocheleau, présidente, Conseil d’administration du Collège Boréal

« Le Collège Boréal tient à réitérer son engagement à travailler en collaboration avec toutes les parties prenantes pour trouver une solution qui répondra réellement aux besoins et attentes de la communauté agricole francophone de l’ensemble de l’Ontario. »

Pierre Riopel, président du Collège Boréal

Faits en bref

Créé en 1995, le Collège Boréal est un établissement de formation et d’enseignement postsecondaire de langue française qui œuvre au développement et à l’épanouissement des communautés dans toute la province de l’Ontario.

Pour la deuxième année consécutive, le Collège Boréal obtient le meilleur taux de diplomation et le taux de satisfaction des diplômés le plus élevé parmi les 24 collèges d’arts appliqués et de technologies en Ontario. En fait, 100 pour cent des employeurs sondés recommanderaient l’embauche de diplômés du Collège Boréal!

Pour en savoir davantage

Pour en apprendre davantage sur nos programmes et services, consultez notre site Web au www.collegeboreal.ca ou suivez-nous sur Twitter @collegeboreal.

-30-


Retour aux actualités