Boréal encourage le gouvernement provincial à aider davantage d’étudiants à jumeler les étude

Boréal encourage le gouvernement provincial à aider davantage d’étudiants à jumeler les étude

BORÉAL RÉCLAME DES RÉFORMES POUR AIDER DAVANTAGE D’ÉTUDIANTS À JUMELER LEURS ÉTUDES COLLÉGIALES ET UNIVERSITAIRES

Sudbury, le 7 août 2013 – Le Collège Boréal encourage le gouvernement provincial à aider davantage d’étudiantes et d’étudiants à jumeler les études collégiales et universitaires, en exigeant que les établissements fassent preuve d’une plus grande transparence dans la reconnaissance des crédits déjà acquis.

« Davantage d’étudiantes et d’étudiants exigent un accès à des programmes axés sur une carrière dans le cadre de leurs études postsecondaires », affirme le président du Collège Boréal, Denis Hubert-Dutrisac. « Des mesures visant à aider plus d’étudiantes et d’étudiants à suivre une combinaison d’études collégiales et universitaires permettront de produire une main-d’œuvre plus qualifiée. »

Le Collège Boréal et les vingt-trois (23) collèges et des regroupements d’étudiants de la province, notamment la College Student Alliance, réclament des mesures ministérielles pour exiger une plus grande ouverture, de la part des collèges et des universités de l’Ontario, quant aux crédits réussis qu’ils reconnaîtront lors du transfert d’étudiantes et d’étudiants de niveau postsecondaire vers leur établissement.

Les présidents des collèges de l’Ontario discuteront en détail de cette proposition lors de leur réunion aujourd’hui avec le ministre de la Formation, des Collèges et des universités, Brad Duguid, à Queen’s Park.

Cela est d’autant plus important alors que l’Ontario s’affaire à résoudre le problème de l’inadéquation des compétences, lequel nuit à l’économie. L’inadéquation des compétences représente la différence entre les compétences et les titres des personnes à la recherche d’un emploi et les qualifications recherchées par les employeurs. Un rapport récent du Conference Board of Canada précise que l’inadéquation des compétences engendre des pertes d’activité économique de plus de 24 milliards de dollars. Le rapport a également constaté que la province perd annuellement environ 3,7 milliards de dollars en revenus fiscaux potentiels.

Au cours des cinq dernières années, le nombre de diplômés universitaires ayant fait demande à un collège a augmenté de plus de 40 pour cent.
À propos du Collège Boréal

Pour la 12e fois en 13 ans, le Collège Boréal détient le plus haut taux d’obtention de diplôme des 24 collèges d’arts appliqués et de technologie de l’Ontario. Le Collège Boréal détient également pour la 9e fois en 12 ans le plus haut taux de satisfaction des diplômés de tous ces collèges anglophones et francophones de la province. Toujours en croissance, le taux de satisfaction des étudiants du Collège Boréal se hisse quant à lui parmi les trois meilleurs en Ontario avec 83,4 %. Créé en 1995, le Collège Boréal est un établissement de formation et d’enseignement postsecondaire de langue française qui œuvre au développement et à l’épanouissement des communautés du Nord et du Centre-Sud-Ouest de l’Ontario.

– 30 –


Retour aux actualités